À la recherche d'idées de business

Au cours des dernières années, pleins d'idées de business de jeunes entrepreneurs ont révolutionné notre quotidien. Avec la crise et les temps économiques difficiles, les jeunes au chômage sont de plus en plus nombreux à chercher de bonnes idées et à lancer leur propre affaire. Chacun dans son domaine cherche l'idée adéquate qui va correspondre à ses envies et attirer le maximum de clients.

À la recherche d'idées de business
Malgré la crise, les idées de business sont très nombreuses. Assurez-vous simplement de vous poser les bonnes questions et si vous avez des réponses satisfaisantes, lancez-vous.

Certains surfent sur la vague de l'écologie et du bio, d'autres font des trouvailles pour se lancer sur Internet (les deux ne sont nullement incompatibles) et chacun y va de sa petite touche en proposant de nouvelles choses.

Quand les uns cherchent une nouvelle idée de business pour créer un nouveau produit ou encore l'adapter et le rendre plus efficace, d'autres pensent à proposer de nouveaux types de services. Par exemple, des entrepreneurs français surfent sur la mode de la cuisine et proposent des leçons de cuisine sans avoir à passer par la case courses ou la case vaisselle. Le concept trouvé par ces entrepreneurs est très simple à mettre en place, en plus il attire beaucoup de personnes. Les jeunes comme les moins jeunes raffolent de ce service.

Certains cherchent des idées de business sur le net. Pour ceux qui n’ont pas ou peu de capitaux et qui sont un peu intellectuels, démarrer sur Internet est une solution idéale.

Si vous avez un tempérament d’artiste, vous pouvez vous lancer sur le net comme chanteur ou comme humoriste. Si vous n’avez pas de talent particulier mais que les arts vous attirent, vous pouvez aider les artistes à se faire connaître sur le net.

Le vide grenier en ligne est une autre idée de business qui marche bien, et ce d’autant plus que la crise réduit le pouvoir d’achat. Les acheteurs font des économies et les vendeurs se font un peu d’argent en vendant les articles dont ils ne se servent plus.

Les idées de business ne manquent pas, il faut juste vérifier que le marché existe avant de se lancer. Contrairement à une idée reçue, il n’est pas nécessaire d’innover pour réussir dans les affaires. C’est même souvent dangereux de commencer par de l’innovation à moins d’avoir une réserve de capital significative.

Il vaut bien mieux commencer par se lancer sur un marché établi. Commencez par vous poser trois questions :

- est-ce que le produit que je veux vendre va aider mes clients à résoudre un problème ?

Si par exemple, vous voulez vendre des produits liés aux médecines douces, la réponse sera très souvent oui. De même si vous vous proposez d’aider les entreprises dans leur démarche commerciale.

- est-ce que les gens en place gagnent leur vie ?

C’est un excellent indicateur auquel on ne pense pas beaucoup. Si vous voulez être maraîcher, ce sera dur, mais si vous êtes plombier ce sera beaucoup plus facile.

- est-ce que je peux faire au moins aussi bien que mes concurrents ?

C’est une autre question de base que l’on oublie souvent. Est-ce que les concurrents ont des brevets ou des ressources massives qui rendent la concurrence très difficile. Ou bien sont-ils des entreprises de petite taille démarrées par un particulier ? Par exemple, il est quasiment impossible de se lancer dans le téléphone portable car le marché est verrouillé et le ticket d’entrée très élevé, mais il est encore possible de se lancer dans la revente de temps de communication téléphonique ou la revente d’énergie (brokerage).

Aujourd’hui, l’idée de business la plus exploitée et la plus facile pour démarrer son entreprise est le web. Il ne faut pas hésiter à chercher de ce côté. Le web peut s’adapter à différents types de business, aussi bien les services, les produits ou le commerce. Le web offre aussi une vitrine sans égal pour tous les types de business. Alors il ne faut pas hésiter à l'exploiter.

Autres ressources